RDC: Washington salue l'arrestation du dirigeant rebelle hutu à Paris

13 octobre 2010 à 13h58 par La rédaction

WASHINGTON (AFP)

Les Etats-Unis ont salué mercredi l'arrestation en France de Callixte Mbarushimana, un dirigeant rebelle hutu rwandais soupçonné de crimes de guerre en 2009 en République démocratique du Congo (RDC).

"L'arrestation de Mbarushimana envoie un message important: la communauté internationale ne tolérera pas les efforts continus des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) pour déstabiliser les provinces orientales de la République démocratique du Congo", a indiqué Philip Crowley, le porte-parole du département d'Etat, dans un communiqué.

Callixte Mbarushimana, secrétaire exécutif des FDLR, a été appréhendé lundi à Paris en exécution d'un mandat d'arrêt, jusque là confidentiel, délivré par la Cour pénale internationale (CPI), basée à La Haye.

Il est soupçonné de cinq chefs de crimes contre l'humanité et de six chefs de crimes de guerre, notamment meurtres, viols, persécutions et destructions de biens, durant le conflit armé opposant en 2009 en RDC les FDLR aux Forces armées de la RDC (FARDC) et aux Forces rwandaises de défense (FRD).

"Les Etats-Unis continuent à encourager les combattants des FDLR et leurs alliés à désarmer et à retourner au Rwanda", a ajouté M. Crowley.

Basées dans l'est de la RDC, les FDLR, dont des éléments ont pris part au génocide de 1994, sont considérées comme l'une des principales causes de l'insécurité dans la région des Grands lacs africains.

"Il est indispensable de briser le cercle de l'impunité afin d'établir une paix durable au Congo", a conclu le porte-parole de la diplomatie américaine.