Nigeria: 255 hectares de champs de cannabis détruits par la police

AFRICA RADIO

23 février 2022 à 16h36 par AFP

Plus de 250 hectares de champs de cannabis ont été détruits cette semaine et 13 personnes arrêtées dans l'État d'Ondo, dans le sud-ouest du Nigeria, a annoncé mercredi l'agence antidrogue nigériane (NDLEA) sur Twitter.

"Lors d'une opération majeure qui a duré sept jours, les agents de la NDLEA ont détruit un total de 255 hectares de fermes de cannabis réparties dans cinq zones du gouvernement local de l'État d'Ondo", écrit la NDLEA sur son compte officiel. La publication est accompagnée de plusieurs photos et d'une vidéo montrant des policiers mettant le feu à des tas de plants de cannabis. Depuis plusieurs années, la culture du cannabis s'est développée dans le Sud-Ouest, puis s'est étendue aux États pétrolifères d'Edo et du Delta (Sud), de Kwara, Kogi et Benué (Centre), ainsi que celui de Kebbi (Nord-Ouest). Bien qu'illégale, elle est considérée comme de plus en plus attractive et a conduit au déclin des cultures de cacao, caoutchouc, noix de cola, manioc, dolique ou ignames. Le Nigeria, avec ses 220 millions d'habitants, est l'un des pays comptant le plus de consommateurs de cannabis au monde. Il a longtemps été un point de passage du trafic international de cocaïne et d'héroïne en provenance d'Amérique latine, mais se transforme de plus en plus au fil des ans en centre de production et de consommation, selon l'agence antidrogue.