Nigeria: la police sauve 35 adolescentes exploitées comme esclaves sexuelles

AFRICA RADIO

16 juin 2022 à 12h06 par AFP

Trente-cinq adolescentes ont été sauvées d'un hôtel du sud-est du Nigeria, où un réseau de trafiquants les forçait à se prostituer et à donner naissance à des enfants qui étaient ensuite revendus, a annoncé la police locale.

Les adolescentes âgées de 14 à 17 ans ont été sauvées de l'hôtel Gally Gally dans l'Etat d'Anambra, où elles étaient "utilisées comme esclaves sexuelles pour la prostitution et la fabrication de bébé", a expliqué le porte-parole de la police locale Tochukwu Ikenga dans un communiqué publié mercredi soir. Quatre de ces adolescentes étaient enceintes, a-t-il précisé, ajoutant que des armes et de l'argent liquide avaient été retrouvés par la police. Trois hommes ont été arrêtés sur les lieux, tandis que le propriétaire de l'hôtel est en fuite, a indiqué la police. Le trafic humain, qui inclut la prostitution forcée et la vente d'enfants, est le troisième crime le plus répandu au Nigeria, derrière la corruption et le trafic de drogue, selon les Nations unies. Le sud-est du Nigeria est particulièrement touché par ces trafics de femmes et d'enfants. Plusieurs maternités illégales ont été découvertes dans cette partie du pays ces dernières années.