Sécheresse: Rabat obtient un prêt de la Banque mondiale pour la gestion de l'eau

AFRICA RADIO

26 mars 2022 à 18h36 par AFP

La Banque mondiale va allouer un prêt de 180 millions de dollars pour améliorer la gestion hydrique au Maroc, frappé par une sécheresse historique et menacé de pénurie d'eau, a annoncé l'institution.

Un financement de projet d'un montant de 180 millions de dollars (163 millions d'euros) a été validé vendredi "afin d'appuyer une agriculture résiliente et durable au Maroc" face aux changements climatiques et à la raréfaction des ressources en eau, a indiqué la Banque mondiale dans un communiqué. Ce prêt a pour but de "renforcer la gouvernance des ressources hydriques dans le secteur agricole, améliorer la qualité des services d'irrigation et élargir l'accès des agriculteurs à des conseils techniques dans ce domaine", est-il précisé. Cette annonce survient après la visite cette semaine au Maroc du président de l'institution, David Malpass, qui a rencontré des hauts responsables ainsi que des représentants du secteur privé marocain. Le pays d'Afrique du Nord subit sa pire sécheresse depuis près de 40 ans, faisant craindre une sévère pénurie d'eau potable cette année. Selon le ministère de l'Agriculture, la sécheresse devrait s'intensifier progressivement au Maroc jusqu'en 2050 sous l'effet d'une baisse de la pluviométrie (-11%) et d'une augmentation des températures (+1,3°C). Elle entraînera une "diminution de la disponibilité en eau d'irrigation de plus de 25%", prévoit un rapport du ministère. Or, le développement économique et social du royaume est tributaire du secteur agroalimentaire qui représente 21% du PIB et près de 39% de l'emploi.