Somalie: un général de la police tué par un engin explosif

AFRICA RADIO

30 septembre 2022 à 13h51 par AFP

Un général de la police somalienne a été tué par un engin explosif à une trentaine de kilomètres de Mogadiscio lors d'une opération contre les islamistes radicaux shebab, ont annoncé vendredi le Premier ministre et le porte-parole de la police.

Le général Farhan Mohamud Adan a été tué par l'explosion d'un engin explosif, près du village de Basra, contrôlé par les shebab. A la tête du commandement central de la police de Mogadiscio, cet officier avait mené de nombreuses opérations contre les shebab. "Que Dieu accepte le martyr du général Farhan Mohamud Adan (...) impliqué dans la libération de la région du Bas Shabele et plus particulièrement du village de Basra", a écrit dans un communiqué le Premier ministre Hamza Abdi Barre. Plusieurs membres des forces spéciales ont également été tués dans l'explosion, a affirmé le porte-parole de la police somalienne, le colonel Sadik Dudishe, sans donner de chiffre précis. "Les terroristes désespérés ne nous détourneront jamais de notre objectif d'assurer la sécurité dans le pays et de les éliminer", a-t-il ajouté. Les islamistes radicaux shebab sont liés à Al-Qaïda et combattent le gouvernement somalien depuis 15 ans. Début septembre, au moins 19 civils avaient été tués dans le centre du pays par des islamistes shebab. Deux semaines plus tôt, les shebab avaient lancé une attaque contre l'hôtel Hayat de Mogadiscio, faisant au moins 21 morts et 117 blessés lors d'un assaut qui a duré une trentaine d'heures. Depuis son élection le 15 mai, le Président Hassan Sheikh Mohamoud a fait face à un regain d'activité des shebab, qu'il a promis d'éradiquer par une "guerre totale". Le 12 septembre, le président avait annoncé que les shebab seraient visés par de prochaines offensives, et appelé la population à se "tenir à l'écart" des zones qu'ils contrôlent. Outre la rébellion shebab, le nouveau gouvernement doit également faire face à une famine provoquée par la plus grave sécheresse observée depuis 40 ans en Somalie. Les shebab ont été chassés des principales villes de ce pays de la corne de l'Afrique, dont Mogadiscio en 2011, mais restent implantés dans de vastes zones rurales. Ces derniers mois, ils ont intensifié leurs attaques. La semaine dernière, l'armée américaine avait annoncé avoir tué 27 miliciens shebab dans une frappe aérienne menée en soutien à une importante opération des soldats des forces régulières dans le centre du pays.