Tchad: trois morts dans des affrontements entre éleveurs et agriculteurs

Par AFP

AFRICA RADIO

Trois personnes ont été tuées jeudi dans des affrontements entre agriculteurs et éleveurs au Tchad, à 450 km à l'est de la capitale N'Djamena, dans une région en proie à des conflits intercommunautaires meurtriers, a déclaré vendredi à l'AFP le gouverneur de la province.

Les violences ont opposé des Boulala, des cultivateurs sédentaires, à des éleveurs nomades arabes dans le village d'Abkorno, dans le centre du Tchad. "Des boeufs des éleveurs sont entrés dans un champ et les violences ont commencé quand les cultivateurs ont tenté de les repousser", a souligné Djimta Ben-Bergon, gouverneur de la province du Batha. Le bilan est de "trois morts et huit blessés, dont deux dans un état grave", a-t-il poursuivi. Les violences entre communautés sont fréquentes dans le centre et le sud du Tchad, où nombre d'habitants sont armés. Ils opposent principalement les éleveurs nomades arabes aux cultivateurs autochtones sédentaires qui accusent les premiers notamment de saccager leurs champs en faisant paître leurs animaux. "La situation est sous contrôle. Nous sommes tous actuellement réunis pour essayer de régler le différend entre les deux communautés pour que la cohabitation pacifique prévale", a conclu le gouverneur. En décembre, onze personnes avaient été tuées dans le sud du pays dans des affrontements entre agriculteurs et éleveurs. En février, 35 personnes avaient péri dans la même région.