Accord entre Aspen et J&J ouvrant la voie à un vaccin anti-Covid africain

Par AFP

AFRICA RADIO

Le laboratoire pharmaceutique sud-africain Aspen a signé un accord de principe avec le géant américain Johnson & Johnson (J&J), ouvrant la voie à la production et la commercialisation d'un vaccin anti-Covid "fabriqué en Afrique pour l'Afrique", a-t-il annoncé mardi.

"Aujourd'hui, nous sommes heureux d'annoncer l'intention de Johnson & Johnson d'accorder à Aspen les droits de fabrication et de vente de sa marque de vaccin en Afrique", a déclaré le directeur général d'Aspen, Stephen Saad, cité dans un communiqué. Cette première pierre "servira de base à la négociation d'un accord définitif", poursuit Aspen, qui ajoute que J&J prévoit de lui accorder une licence sur la propriété intellectuelle. L'accord, s'il est consolidé, permettra au Sud-Africain de fabriquer des vaccins anti-Covid et de les vendre sous la marque Aspenovax "exclusivement pour l'approvisionnement des clients africains". Dans un premier temps, les vaccins seront fabriqués "à partir de composants de médicament de J&J", a précisé le Dr Adrian Thomas du laboratoire américain lors d'une conférence de presse en ligne. Cette annonce intervient alors que la détection d'un nouveau variant du Covid-19 baptisé Omicron en Afrique du Sud a créé une panique mondiale. L'Afrique est la région du monde la plus faiblement vaccinée, avec moins de 7% de la population entièrement immunisée, en grande partie à cause d'une inégalité d'accès aux précieuses doses favorisant les pays riches. L'Afrique du Sud et l'Inde ont été, jusqu'ici sans succès, le fer de lance d'un combat pour la levée temporaire de la propriété intellectuelle sur les vaccins anti-Covid pour permettre aux pays à faible revenu de produire localement des génériques moins chers. Cet accord "contribuera grandement à remédier aux inégalités en matière de vaccins et renforcer la capacité de l'Afrique à répondre à ses propres besoins en vaccins, aujourd'hui et à l'avenir", a déclaré le président sud-africain Cyril Ramaphosa, cité dans le communiqué. "Il s'agit d'un développement majeur qui contribuera à réduire les inégalités auxquelles l'Afrique est confrontée en matière d'accès aux vaccins", s'est également félicitée le Dr Matshidiso Moeti, directrice de l'OMS pour l'Afrique. Aspen conditionne actuellement des doses de J&J dans son usine de Gqeberha (sud), mais ne jouit pas des droits sur le brevet et n'a donc aucun pouvoir ni sur la vente, ni sur les prix. Plus de 100 millions de doses ont été conditionnées en Afrique du Sud à ce jour, dont la quasi-totalité a été fournie à l'Afrique, selon le fabricant. Plus grand producteur de médicaments du continent, Aspen affirme avoir la capacité de produire jusqu'à 300 millions de doses du vaccin de J&J et prévoit d'augmenter cette capacité pour atteindre plus de 700 millions de doses d'ici janvier 2023.