Burkina: hommage présidentiel à un célèbre supplétif civil de l'armée, tué dans une embuscade

Par AFP

AFRICA RADIO

Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré a rendu hommage vendredi à Ladji Yoro, considéré comme l'un des leaders des supplétifs civils de l'armée, et décédé la veille dans une embuscade de jihadistes présumés.

"Hommage à Ladji Yoro, mort pour la Patrie. Cet intrépide Volontaire pour la Défense de la Patrie doit être le modèle de notre engagement déterminé à combattre l'ennemi", a tweeté le chef de l'Etat. "J'associe à cet hommage, tous les VDP qui se battent inlassablement jusqu'au sacrifice suprême", a-t-il ajouté. Dans sa lutte contre les groupes jihadistes, l'armée burkinabè, faible et mal équipée, s'appuie sur ces "VDP", supplétifs civils formés en deux semaines et qui paient un lourd tribut à la lutte antijihadiste. Selon des médias burkinabè, Ladji Yoro qui était considéré comme un leader des VDP, a été tué jeudi dans une embuscade d'un groupe de jihadistes présumés. Selon l'Agence d'information du Burkina (AIB), l'attaque visait un convoi de commerçants, à une vingtaine de km après Ouahigouya, dans le nord du pays. Quatre VDP, dont Ladji Yoro ont été tués dans cette attaque, selon l'AIB. Comme ses voisins malien et nigérien, le Burkina Faso est pris depuis 2015 dans une spirale de violences attribuées à des groupes armés jihadistes, affiliés à Al-Qaïda et au groupe État islamique qui ont fait au moins 2.000 morts et 1,4 million de déplacés. Les attaques qui visent civils et militaires sont de plus en plus fréquentes, en grande majorité dans le nord et l'est du pays, et suscitent l'exaspération des Burkinabè.