Centrafrique: pas de poursuites contre les militaires de l'ONU libérés

AFRICA RADIO

24 février 2022 à 18h21 par AFP

La procédure judiciaire contre les quatre militaires de l'armée française opérant sous la bannière de l'ONU libérés jeudi, trois jours après leur arrestation en Centrafrique, a été "classée sans suite", a annoncé à l'AFP le procureur général de Bangui.

"Compte tenu des accords qui nous lient à la Minusca (la mission de l'ONU en Centrafrique), on ne peut pas les entendre devant un juge et, face à cet obstacle, le parquet a décidé de classer sans suite", a déclaré à l'AFP par téléphone Didier Tambo, le procureur général près la Cour d'Appel de la capitale. "L'enquête préliminaire était clôturée au niveau de la police judiciaire, puis arrivée au niveau du parquet de la République où on a pensé que la procédure était inopportune", a poursuivi le magistrat. "Il y a d'un côté les indices et les charges, la voiture, les armes, et, de l'autre, l'opportunité de poursuivre. Et le parquet a décidé qu'il n'était pas opportun de poursuivre en raison de l'accord" avec la Minusca, a-t-il conclu, sans autre précision.