Congo: un opposant interdit de quitter le pays par la police

Par AFP

AFRICA RADIO

La police congolaise des frontières a interdit à l'opposant Paulin Makaya de quitter le pays pour Londres, où il devrait se rendre pour des soins médicaux, a appris l'AFP dimanche auprès de sa famille.

"Nous sommes arrivés à l'aéroport samedi soir. Mais la police nous a indiqué que Paulin Makaya n'avait pas l'autorisation de voyager. Son passeport congolais a même été confisqué", a indiqué à l'AFP Russel Makaya, fils de l'opposant. M. Makaya, 52 ans, a également la nationalité britannique. "C'est la troisième fois qu'il se voit interdire son voyage, alors qu'il est sérieusement malade", s'est-il indigné, précisant qu'il avait déjà été empêché de partir à deux reprises en 2018. "Nous n'appliquons que les instructions", a simplement expliqué une source policière contactée par l'AFP, sans plus de précisions. Dans un courrier adressé au président Denis Sassou Nguesso, en date du 25 novembre, Christine Makaya, épouse de l'opposant qui sollicitait sa sortie, affirmait que "depuis des mois sa santé ne cesse de se détériorer (...). Sa situation sanitaire devient préoccupante". Très proche de l'ancien Premier ministre Bernard Kolélas, Paulin Makaya s'est opposé au référendum de 2015 qui a permis au président Sassou Nguesso de changer la constitution et de briguer un troisième mandat en 2016. Accusé de "troubles à l'ordre public", il a été jugé et condamné à trois ans de prison. Une peine qu'il a purgée en 2018.