Ethiopie: le PAM lance une importante opération d'aide dans le nord en guerre

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies a annoncé mardi le lancement d'une "importante" opération d'aide humanitaire pour aider plus de 450.000 personnes dans le nord de l'Ethiopie, à Dessie et Kombolcha.

Cette aide sera acheminée "au cours des deux prochaines semaines dans les villes de Kombolcha et Dessie", dans la région de l'Amhara, a indiqué un porte-parole du PAM, Tomson Phiri, lors d'un point de presse régulier des agences de l'ONU. La guerre entre les autorités éthiopiennes et le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF) soutenu par l'Armée de libération oromo (OLA), déclenchée le 4 novembre 2020, a fait jusqu'à présent des milliers de morts et déplacé plus de deux millions de personnes. Les rebelles ont revendiqué fin octobre la prise des villes voisines de Dessie et Kombolcha, considérées comme un carrefour stratégique. Le PAM, dont 70 chauffeurs avaient été arrêtés courant novembre puis libérés quelques jours après en Ethiopie, a appelé mardi toutes les parties au conflit dans le nord à respecter les opérations et les biens humanitaires et à permettre le passage sans entrave de l'aide. "A ce jour, le PAM a fourni une aide alimentaire et nutritionnelle d'urgence à 2,6 millions de personnes dans le Tigré, à 124.000 dans l'Afar et à 220.000 autres dans l'Amhara. Ce résultat a été obtenu malgré les combats actifs qui ont fermé les principaux corridors vers le Tigré et l'Amhara, réduisant considérablement l'accès", a indiqué M. Phiri. Le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed avait proclamé la victoire le 28 novembre 2020, après la prise de la capitale régionale, Mekele, par l'armée éthiopienne. Mais en juin, les combattants pro-TPLF ont repris l'essentiel de la région et ont poursuivi leur offensive dans les régions voisines de l'Amhara et de l'Afar. Le PAM a pu accéder la semaine dernière aux entrepôts de stockage de l'aide humanitaire à Kombolcha. "Les premières évaluations ont révélé des équipements endommagés, des modules de stockage vandalisées et d'importantes quantités de nourriture pillées dans les installations. La perte de cette nourriture signifie que moins de personnes dans le besoin peuvent être atteintes par le PAM et ses partenaires", a expliqué Tomson Phiri. "Malgré ce revers, le PAM (...) poursuit ses opérations", a-t-il ajouté. L'intervention du PAM dans le nord de l'Ethiopie nécessite de toute urgence 279 millions de dollars pour répondre aux besoins des six prochains mois. Dans l'ensemble du pays, le PAM a un besoin de financement sans précédent de 546 millions de dollars pour aider 12 millions de personnes au cours des six prochains mois.