Festival Tonkpi : La plus belle femme du pays Dan élue

Par Karidja Konaté /Africa Radio Abidjan

Festival Tonkpi : La plus belle femme du pays Dan élue

La ville de Man (dans la région du Tonpki) dans l'ouest de la Côte d'Ivoire abritait la 4ème édition du festival du Tonkpi Nihidaley. À cette occasion, la "Sunga" ou plus belle femme en 2021 du pays Dan a été élue.

Il s’agit de Stéphanie Ouedé, 24 ans, mère d’un enfant, commerçante et originaire de Biankouman (44,8 km de Man). La nouvelle sunga a été élue vendredi soir, à l’issue d’une série de défilés avec 14 autres femmes venues des départements de Biankouman, de Man, de Zouan Hounien et de Sipilou.

« La sunga est la plus belle femme en pays Dan. Du nez, aux rondeurs, en passant par la prestance, c’est vraiment la perle rare de chez nous. C’est celle qui se conserve malgré la maternité et d’autres aléas. », a expliqué d’entame, Mme Fatima Mabri présidente du Conseil culturel du Festival Tonkpi.

En remportant le titre tant convoité par les femmes du peuple Dan, Mlle Ouedé remporte la somme de 500.000 FCFA (762 euros), une médaille d’or, deux complets de pagne, des bijoux ainsi qu’une tablette téléphonique. La Woga Dela Wakaga Morelle et la Zunga Droh Siagbé Estelle, ((1ère et 2ème dauphines) du concours, sont sorties avec respectivement 1 bijou, 1 médaille, 1 tablette, la somme de 300.000 FCFA (457 euro) et 1 complet, 1 médaille, des bijous, 200.000 FCFA (304 euro).

Face à un public on ne peut plus exigeant de la culture, elles ont défilé en tenue traditionnelle, livrant des messages sur l’hospitalité dans leur culture à la fois en langue Yacouba et en français. C’est en effet sous le thème de « culture et hospitalité » que la 4ème édition du Festival culturel déploie depuis le 7 décembre dans la région des 18 montagnes, ses articulations à une dizaine de communautés de la région du Tonkpi et d’ailleurs.

En vertu des alliances à plaisanterie entre les peuples, les Dan, organisateurs du Festival Tonkpi Nihidaley reçoivent leurs « frères et sœurs alliés » Gouro, Wan, Peulh, Sénoufo, Wê, Bété… pour partager avec eux les festivités. Les alliances sont des sortes de pactes scellés depuis les ancêtres, qui lient à vie des peuples dans une relation fraternelle où les uns sont les "esclaves" des autres. Rien ni aucun différend ne doit altérer ces rapports sacrés. 

Le peuple Dan est composé des Yapeuba (Yacouba) et des Toura. Ce peuple est détenteur d’un riche patrimoine, à la fois naturel (forêts luxuriantes et minerais) et culturel (ponts de lignes, masques, Danes, cases sacrées). Ainsi, tout ce potentiel fait-il de la région du Tonkpi l’un des principaux centres touristiques, culturels et économiques de la Côte d’Ivoire.

Au-delà d’être l’impression de la joie en langue Dan, le FTN se veut être un fédérateur d’opportunités pour le développement de la région, en s’appuyant sur l’histoire et les valeurs culturelles de ce peuple. Le président du festival et président du Conseil régional du Tonpki, M. Albert Mabri Toikeusse en donne les enjeux. Ecoutons. 

Festival Tonkpi : La plus belle femme du pays Dan élue