Hydrocarbures: l'Algérien Sonatrach prépare son retour en Libye

AFRICA RADIO

10 février 2022 à 18h36 par AFP

Le groupe pétro-gazier public Sonatrach a annoncé jeudi avoir conclu un accord avec la National Oil Corporation libyenne ouvrant la voie à la reprise des activités du géant algérien en Libye.

L'accord entre les deux compagnies a été signé à l'occasion d'une visite à Tripoli du PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar. "Sonatrach et la National Oil Corporation ont signé, ce jour à Tripoli, un protocole d'accord pour renforcer leur partenariat dans le secteur pétrolier et gazier", a indiqué le groupe algérien dans un communiqué. "Le mémorandum vise la reprise des activités de Sonatrach en Libye afin de remplir ses obligations contractuelles et commencer à développer les champs découverts", a-t-il ajouté. Selon le communiqué, cet accord "permettra également de renforcer la coopération dans les domaines de la réalisation de projets pétroliers et gaziers, ainsi que des services, de l'apprentissage et de la formation". Les deux parties ont souligné "l'importance de redoubler d'efforts pour faciliter le retour rapide" des activités de Sonatrach en Libye, suspendues pour la plupart en 2014. Lors d'une conférence de presse à Tripoli, M. Hakkar a affirmé que Sonatrach avait investi 150 millions de dollars en Libye et entendait investir 50 millions de dollars supplémentaires. "Il y a des réserves pétrolières et gazières et il y a une demande en Europe. Nous allons exploiter ces réserves pour répondre à cette demande", a-t-il ajouté. Pays clef dans la production pétrolière en Afrique du Nord, la Libye est en proie au chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011.