L'armée française forme des bataillons "jungle" des forces armées de RDC

AFRICA RADIO

12 juin 2022 à 16h06 par AFP

L'armée française vient d'achever la formation au combat en jungle d'un 2e bataillon des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et prévoit d'en former un 3e, a annoncé dimanche l'ambassade de France à Kinshasa.

Dans un communiqué, l'ambassade rappelle que la France s'est engagée en 2021 à "renforcer son partenariat militaire opérationnel et à contribuer au renforcement des FARDC pour lutter contre les groupes armés qui sévissent dans l'est du pays". Un premier bataillon "jungle" (comprenant environ 800 hommes) a été formé par les Eléments français au Gabon (EFG) et est opérationnel depuis septembre dernier dans le Nord-Kivu. "L'objectif était de former l'ensemble du bataillon au combat défensif et offensif, avec un accent particulier sur le combat en jungle: tir, lutte contre les IED (engins explosifs improvisés), secourisme...", précise le texte. La formation d'un 2e bataillon "jungle" a commencé le 11 avril au camp militaire congolais de Kibomango, à l'est de Kinshasa, dispensée par un détachement des EFG composé d'une cinquantaine de militaires français. Une cérémonie de clôture de cette formation a eu lieu jeudi. Certaines unités de ce bataillon ont reçu leur formation au centre d'entrainement au combat en forêt du Gabon, dans la région de Libreville, indique encore l'ambassade. Au total, dit-elle, "la France s'est engagée à former trois bataillons" au combat en jungle.