Le partenariat militaire Ouganda-RDC est "à soutenir", estime le président du Conseil de sécurité de l'ONU

Par AFP

AFRICA RADIO

Le partenariat militaire permettant à des troupes ougandaises d'opérer contre des groupes armés dans l'est de la République démocratique du Congo "est une initiative qu'il faut soutenir", a affirmé mercredi l'ambassadeur du Niger à l'ONU, Abdou Abarry, président en exercice du Conseil de sécurité en décembre.

"Il y a eu un accord entre les autorités de la République démocratique du Congo et l'Ouganda" et "en cela c'est une initiative qu'il faut soutenir", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. "Ces deux pays mettent leurs forces ensemble pour pouvoir lutter non seulement contre les ADF mais contre la multitude de groupes qui combattent à l'est de la RDC", a ajouté le diplomate. Ce genre d'union pourrait "se faire au niveau de l'Afrique centrale, non pas seulement entre la RDC et l'Ouganda" et prendre "exemple sur ce que nous avons fait au Sahel avec le G5 Sahel", une force à laquelle contribuent le Niger, le Tchad, la Mauritanie, le Mali et le Burkina Faso, a aussi estimé Abdou Abarry. "Mutualiser nos efforts, avoir une volonté politique d'en découdre avec les groupes terroristes ou armés, c'est une bonne initiative", a-t-il insisté. Les troupes ougandaises engagées dans l'opération lancée contre les rebelles des ADF se sont renforcées mercredi dans l'est de la République démocratique du Congo, sous les yeux d'habitants partagés entre l'espoir d'en finir avec les atrocités et l'inquiétude de voir cette armée étrangère s'installer chez eux.