Abidjan : la mouvance pro-Gbagbo organise un rassemblement contre "la guerre"

Par La rédaction

ABIDJAN (AFP)

Plusieurs centaines de Ouest-Africains et d'Ivoiriens se sont rassemblés dimanche à Abidjan pour dire "non à la guerre" et à une opération militaire ouest-africaine destinée à chasser du pouvoir Laurent Gbagbo, dont la mouvance organisait la manifestation.

"Envoyer des militaires de la Cédéao" (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest) en Côte d'Ivoire "mettrait en péril la vie" des millions de ressortissants de la région qui y vivent, a averti Emile Kima, figure de proue de la communauté burkinabè dans le pays et de la mouvance pro-Gbagbo.

La Cédéao a menacé M. Gbagbo de recourir à la force s'il refuse de céder le pouvoir à Alassane Ouattara, reconnu président par la communauté internationale.

"Il faut éviter absolument ce conflit", a lancé M. Kima pendant cette réunion au Palais de la Culture, décoré des drapeaux des pays d'Afrique de l'Ouest.

"L'Ecomog ne viendra jamais ici !", a-t-il assuré dans une allusion à la mission de paix ouest-africaine envoyée au Liberia dans les années 1990, en appelant au "dialogue" entre les deux rivaux.

Au nom du président en exercice de la Cédéao, le numéro un nigérian Goodluck Jonathan, l'ancien président du Nigeria Olusegun Obasanjo effectuait ce week-end une visite surprise à Abidjan pour tenter de trouver une issue pacifique à la crise.