Afrique du Sud: encore plus de meurtres ces derniers mois (police)

19 février 2021 à 13h24 par AFP

AFRICA RADIO

Les trois derniers mois de l'année ont été encore plus meurtriers en Afrique du Sud, déjà l'un des pays les plus violents du monde, en dépit du couvre-feu lié à la pandémie de coronavirus, a annoncé vendredi la police.

Au moins 389 personnes de plus ont été tuées, soit une augmentation de 6,6% par rapport à la même période l'année précédente, a détaillé le ministre de la Police Bheki Cele devant la presse, sans rappeler les chiffres globaux.Alors que le pays officiellement le plus touché par le Covid atteignait des pics de mortalité liées à la seconde vaque, "2.481 personnes ont été assassinées dans des lieux publics, rues, champs, parkings ou bâtiments laissés à l'abandon" au cours du dernier trimestre 2020, a détaillé M. Cele, reconnaissant que ces chiffres "ne donnent pas une bonne image".Au 3e rang des lieux les plus favorables aux meurtres: les magasins d'alcool. L'Afrique du Sud, qui fait partie des dix plus gros consommateurs au monde, a plusieurs fois interdit la vente d'alcool pour désengorger les urgences (bagarres, accident de la route..) depuis le premier confinement en mars 2020. Sur le dernier trimestre, la police a également enregistré 12.218 viols, soit 134 par jour en moyenne. Et 1,5% de plus que l'année précédente. "Plus de 4.900 viols ont eu lieu au domicile de la victime ou du violeur", selon M. Cele. "La violence, souvent aggravée par l'abus d'alcool, règne sur notre société", a regretté le ministre.Point positif, les cambriolages ont connu une baisse, tout comme les vols de véhicules (-20%). L'Afrique du Sud a connu un répit de violences lors du confinement le plus strict entre mars et mais, comprenant l'interdiction de vente et de consommation d'alcool dans les lieux publics.Le pays compte officiellement 1,5 million de cas d'infection et près de 49.000 décès.