Afrique du Sud: grève des mineurs d'Amplats vendredi

Par La rédaction

Johannesburg (AFP)

Les ouvriers du premier producteur mondial de platine, le sud-africain Amplats, vont cesser le travail vendredi pour protester contre 3.300 licenciements prévus par l'entreprise en Afrique du Sud, a annoncé mardi un responsable syndical.

"La grève commencera vendredi matin", a déclaré le trésorier de la confédération des syndicats de mineurs et ouvriers du bâtiment (AMCU), M. Jimmy Gama.

Amplats a remis le 2 septembre à 3.300 employés des avis de licenciement dans le cadre de la restructuration de l'entreprise.L'entreprise avait également indiqué qu'elle allait proposer à 1.600 salariés des indemnités pour rupture amiable du contrat de travail.

Les négociations avec les syndicats à la suite des annonces de dégraissage ont échoué, a précisé M. Gama.

AMCU, qui représente 40% du personnel du site de Rustenburg, principal site d'Amplats au nord-ouest de Johannesburg, a indiqué que peu de candidats à une rupture à l'amiable du contrat de travail s'étaient manifestés.

Les arrêts de travail affecteront les sites de Rustenburg et de Limpopo dans le nord du pays, a souligné le syndicaliste.

Cette grève intervient à un moment où le secteur minier est en proie à l'agitation, alors qu'il représente un cinquième de l'économie sud-africaine.

Des grèves violentes avaient eu lieu dans tout le pays en août 2012 à la suite d'une répression policière à la mine de platine de Lonmin à Marikana, qui s'était soldée par 34 morts en une seule journée.

Après avoir consenti des augmentations de salaires l'année dernière, Amplats a annoncé 14.000 suppressions d'emplois, mais a depuis lors reculé sous la pression du gouvernement et des syndicats , se contentant de limiter les licenciements à 4.900.