Afrique du Sud: l'opposition nomme une métisse candidate à la mairie du Cap

14 mars 2011 à 10h10 par La rédaction

LE CAP (AFP)

Le principal parti d'opposition d'Afrique du Sud a annoncé lundi qu'une métisse très engagée contre la corruption, Patricia De Lille, serait sa candidate à la mairie du Cap, la seule grande ville à ne pas être aux mains du parti au pouvoir.

Le choix de Patricia de Lille intervient quelques mois après la fusion de son petit parti, les Démocrates indépendants (ID), avec l'Alliance démocratique (DA), qui contrôle le Cap (sud-ouest) et sa province.

"Nous avions quatre candidats potentiels.La course était très disputée.Seule une personne pouvait en émerger et c'est Patricia De Lille", a annoncé la chef de la DA, Helen Zille, lors d'une conférence de presse au Cap.

La ville du Cap, la seule à échapper au Congrès national africain (ANC), sera l'un des enjeux majeurs des élections locales du 18 mai.

"Nous devons regagner la métropole du Cap, avant de reprendre la province du Western Cape lors des élections générales (de 2014)", a déclaré dimanche le président Jacob Zuma lors d'un meeting dans la métropole touristique du pays.

A l'approche du scrutin, la population métisse, qui représente le premier groupe ethnique du Western Cape, est particulièrement courtisée par la DA et l'ANC.

Patricia De Lille, qui a dénoncé les malversations autour d'un énorme contrat d'armement à la fin des années 90, est une figure très connue de cette communauté.