Afrique du Sud: un ex-ambassadeur arrêté pour une affaire de corruption en Iran

Par AFP

AFRICA RADIO

L'ex-ambassadeur d'Afrique du Sud en Iran a été arrêté pour corruption dans le cadre d'une enquête sur l'attribution en 2005 par l'Iran d'une licence de téléphonie mobile au géant sud-africain MTN, a annoncé vendredi la police.

L'ancien diplomate, Yusuf Saloojee, 75 ans, a été arrêté et déféré jeudi devant un juge de Johannesburg, qui l'a inculpé et remis en liberté sous caution, a précisé la police judiciaire.M. Saloojee se trouve dans le collimateur de la justice de son pays depuis de longues années. Alors en fonction à Oman, il avait été brièvement suspendu en 2012 puis réinstallé.L'affaire a débuté en 2005, lorsque le gouvernement de Téhéran a attribué son deuxième réseau de téléphonie mobile au groupe IranCell, propriété à 49% de l'opérateur sud-africain Mobile Telephones Network (MTN).En 2012, son concurrent Türkcell a porté plainte devant la justice sud-africaine en lui réclamant 4,2 milliards de dollars de dommages et intérêts pour "manoeuvres illégales" en Iran.Le groupe turc avait alors accusé MTN d'avoir décroché la licence iranienne en versant des pots-de-vin à des fonctionnaires et en encourageant Pretoria à livrer des armes et à approuver le programme nucléaire iranien.L'opérateur sud-africain a toujours catégoriquement nié ces allégations et démenti toute corruption.Selon la police sud-africaine, Yusuf Saloojee est accusé d'avoir touché 1,4 million de rands (moins de 100.000 euros) pour avoir permis l'attribution du contrat à MTN."Ce versement aurait servi à l'acquisition d'une maison à Pretoria", a-t-elle précisé.MTN, dont les bureaux ont été perquisitionnés en juin dernier dans le cadre de cette enquête, n'a pas immédiatement réagi à l'arrestation de M. Saloojee.L'enquête se poursuit, selon la police judiciaire.