Algérie: l'état d'urgence levé 'dans les prochains jours"

14 février 2011 à 12h07 par La rédaction

PARIS (AFP)

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a estimé lundi que les marches organisées dans son pays pour réclamer un changement du système, resteraient "des mouvements minoritaires" et a confirmé la levée de l'Etat d'urgence "dans les jours prochains".

"Les marches organisées il y a quinze jours et samedi ont bien démontré que ces mouvements étaient des mouvements minoritaires.Je suppose, que de marche en marche, elles ne feront pas mieux", a-t-il déclaré à la radio privée Europe 1.

"L'Algérie n'est pas la Tunisie, l'Algérie n'est pas l'Egypte", a-t-il assuré, en réponse à une question sur une éventuelle contagion des révolutions dans le monde arabe à l'Algérie.

Environ 2.000 personnes ont manifesté samedi dans le centre d'Alger pour demander un changement de régime, mais ont été empêchées de défiler par d'imposantes forces de l'ordre estimées à quelque 30.000 policiers qui ont procédé à des interpellations.

La Coordination nationale pour le changement et la démocratie, à l'origine de ces marches qui sont interdites par le pouvoir, a appelé à une nouvelle manifestation le 19 février à Alger.

Le ministre a par ailleurs confirmé la levée "dans les jours prochains" de l'état d'urgence, en vigueur depuis 19 ans dans le pays pour lutter contre les violences islamistes, annoncée début février par le président Abdelaziz Bouteflika.