Attentats de Kampala: un journaliste arrêté au Kenya

6 septembre 2010 à 9h20 par La rédaction

NAIROBI (AFP)

 Un journaliste kényan, interpellé samedi à Mombasa (est du Kenya), est depuis interrogé dans l'enquête sur le double attentat de Kampala en juillet revendiqué par les islamistes somaliens (76 morts), a-t-on appris lundi de source policière.

Le journaliste de Radio Salaam, un média installé à Mombasa, "est actuellement interrogé au sujet des attaques à Kampala, nous avons reçu des informations selon lesquelles il pourrait y avoir joué un rôle", a indiqué à l'AFP, sans plus de précision, le chef de la police de Mombasa Leo Nyongesa.

Le suspect a été transféré à Nairobi pour la suite de son interrogatoire par le département anti-terroriste de la police kényane, a ajouté le responsable policier.

Deux attentats suicide ont visé le 11 juillet un restaurant éthiopien et le bar d'un club de rugby qui retransmettaient la finale de la Coupe du monde de football, tuant 76 personnes dans la capitale ougandaise.

Les shebab somaliens, liés à Al-Qaïda, ont revendiqué ces attaques, affirmant avoir agi en représailles à la participation de l'Ouganda à la force de paix de l'Union africaine en Somalie (Amisom) déployée à Mogadiscio.

Trente-deux personnes au total ont été mises en examen par la justice ougandaise pour leur implication présumée dans ces attentats, a annoncé le mois dernier le procureur général de l'Ouganda Richard Butera.

Parmi ces 32 personnes figurent quatorze Ougandais, dont quatre présentés comme les principaux organisateurs des attentats, dix Kényans, six Somaliens, un Rwandais et un Pakistanais, selon le quotidien ougandais gouvernemental New Vision.