Burundi: démission du représentant de l'ONU

6 octobre 2010 à 9h17 par La rédaction

BUJUMBURA (AFP)

Le représentant de l'ONU au Burundi Charles Petrie a annoncé sa démission mardi au cours d'une réunion du personnel du Bureau intégré des Nations unies au Burundi (Binub) dont le mandat s'achève le 31 décembre 2010, a-t-on appris de sources onusiennes mercredi.

"Le représentant du secrétaire général de l'ONU au Burundi en a fait l'annonce au cours d'une réunion générale du personnel mardi après-midi.Il a d'ailleurs précisé qu'il démissionnait du système des Nations unies pour une mission en Somalie en vue d'appuyer le gouvernement de ce pays", a affirmé à l'AFP le porte-parole du Binub, Amadou Ousmane.

"Il a démissionné pour continuer un travail qu'il avait déjà commencé dans ce pays, juste avant d'être à la tête du Binub", a-t-il poursuivi.

"M.Petrie part notamment parce que la mission du Binub touche à sa fin car il (le Binub) va fermer ses portes le 31 décembre 2010, pour être remplacé par une petite mission politique à partir de 2011", a indiqué par ailleurs à l'AFP un responsable onusien, sous couvert d'anonymat.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait nommé ce Franco-britannique de 50 ans à la tête du Binub en mars 2010, en remplacement du Tunisien Youssef Mahmoud, dont le gouvernement burundais avait officiellement exigé le remplacement fin décembre 2009, l'accusant d'être proche de l'opposition.

En août 2006, Bujumbura avait déjà demandé le rappel du prédécesseur de M. Mahmoud, Nourreldine Satti, accusé lui aussi d'être proche de l'opposition, quelques mois après avoir fait de même avec Carolyn Mc Askie, ancienne n°1 de l'Opération de l'ONU au Burundi (Onub).

Le Binub a été créé fin 2006, en remplacement d'une force de paix de l'ONU de plus de 5.000 hommes.Il devait notamment appuyer l'organisation des élections générales de juin 2010 pour permettre le déroulement "d'une consultation libre, régulière et pacifique", selon son mandat.

Le Burundi vient d'organiser un marathon électoral qui a vu la victoire du président sortant Pierre Nkurunziza et de son parti, le Cndd-FDD, à tous les scrutins.Cette victoire a été avalisée par la communauté internationale malgré les accusations de fraude massive de l'opposition burundaise qui s'est retirée de tout le processus.

M. Petrie a travaillé pendant 20 ans pour différentes agences des Nations unies, dans les domaines du maintien et de la consolidation de la paix, de la prévention des conflits et de l'assistance humanitaire.

Juste avant sa nomination au Burundi, il était le représentant spécial adjoint du secrétaire général pour la Somalie.