Burundi: un journaliste de RFI condamné à trois ans de prison en appel

Par La rédaction

GITEGA (Burundi) (AFP) - (AFP)

Un journaliste burundais de Radio France Internationale (RFI), Hassan Ruvakuki, condamné à la prison à perpétuité en première instance pour "terrorisme", a vu mardi sa peine ramenée à trois ans de prison en appel, selon un journaliste de l'AFP présent à la lecture du verdict.

"La Cour réforme le jugement et requalifie les faits à charge de Ruvakuki Hassan" et de ses co-accusés, et les "condamne à trois ans de servitude pénale principale" (prison ferme), a déclaré Fulgence Ruberintwari, le président de la cour d'appel de Gitega (centre du Burundi) qui les jugeait.

La Cour a déclaré les accusés coupables de "participation à une association formée dans le but d'attenter aux personnes et propriétés".

En juin, en première instance, M. Ruvakuki, correspondant du service en swahili de RFI, avait été déclaré coupable d'avoir organisé une attaque lancée par une nouvelle rébellion à partir de la Tanzanie en novembre 2011, puis d'en avoir fait la publicité.

Lors de la procédure en appel, très suivie par la communauté internationale, le procureur avait de nouveau requis la perpétuité contre le journaliste.Hassan Ruvakuki avait de son côté affirmé n'avoir fait que son travail de journaliste.

Mardi, le verdict a été rendu au cours d'une audience publique.Les accusés n'étaient en revanche pas présents.