Cap-Vert: le nouveau Parlement entre en fonction, avec 37% de députées

Par AFP

AFRICA RADIO

La nouvelle Assemblée nationale cap-verdienne, issue des législatives du 18 avril, a été installée mercredi à Praia avec, pour la première fois, 27 députées sur 72 parlementaires, a constaté une correspondante de l'AFP.

Cela représente plus de 37% des sièges alors qu'il n'y avait que 17 députées dans la précédente Assemblée. C'est le résultat d'une loi sur la parité votée en novembre 2019 et imposant la présence de 40% de candidats d'un genre et 60% d'un autre genre sur les listes concourant aux élections.Le Cap-Vert, archipel de l'Atlantique qui fait figure de modèle démocratique dans une Afrique de l'Ouest où les droits et les libertés sont mis à l'épreuve, a reconduit le 18 avril la majorité absolue du Mouvement pour la démocratie (MpD, centre droit) du Premier ministre sortant, Ulisses Correia e Silva, avec 38 sièges.Le Parti africain pour l'indépendance du Cap-Vert (PAICV, socialiste) a obtenu 30 sièges. Sa tête de liste, Janira Hopffer Almada, a échoué dans son projet de devenir la première cheffe de gouvernement et a annoncé sa démission de la présidence du parti.L´Union cap-verdienne indépendante et démocratique (Ucid, démocrate-chrétien) a quatre députés.L'Assemblée a élu mercredi à sa présidence Austelino Correia, du MpD.L'année électorale s´achèvera en octobre avec la présidentielle. Le sortant Jorge Carlos Fonseca, soutenu par le MpD et qui a déjà servi deux mandats, ne peut se représenter.Le MpD a annoncé soutenir l´ancien Premier ministre Carlos Veiga. Il avait perdu en 2001 et 2006 contre le candidat soutenu par le PAICV, Pedro Pires. Il devrait avoir comme principal adversaire un autre ancien Premier ministre, José Maria Neves, soutenu par le PAICV.Le Cap-Vert est doté d'un régime semi-parlementaire où le Premier ministre domine l'exécutif, le président jouant un rôle d'arbitre.Le pays a enregistré en 2020 une récession historique de 14,8%, la pandémie de Covid-19 ayant mis à terre l'économie de l'archipel dont le tourisme représente 25% du PIB.