Centrafrique: un Français en règle en prison depuis une semaine

22 juin 2012 à 12h39 par La rédaction

LIBREVILLE (AFP) - (AFP)

Un ressortissant français travaillant pour l'ONG Forest People Programme, en mission en Centrafrique a été interpellé vendredi 15 juin et était toujours en détention vendredi 22 juin, alors que ses papiers sont en règle, a appris l'AFP de sources concordantes.

Selon une source de la gendarmerie, "le ressortissant français nommé Emmanuel Freudenthal est effectivement placé en détention préventive à la SRI (Section de recherches et d'investigation) depuis la fin de la semaine dernière.Il a été appréhendé dans la Lobaye au sud et se se trouve actuellement dans les locaux de la SRI".

L'ambassade de France a joint le procureur de la République qui lui a assuré que le ressortissant serait libéré "prochainement", selon une source diplomatique.Selon cette source, M. Freudenthal a été interpellé au motif qu'il avait deux passeports français, "ce qui est tout à fait légal pour des gens qui voyagent beaucoup".

Une source proche de son ONG a indiqué à l'AFP que M. Freudenthal qui travaillait auprès des peuples autochtones communément appelés "pygmées" s'est "déjà fait voler une somme de 3.000 euros en liquide" pendant sa détention.

Une source judiciaire à Bangui ayant requis l'anonymat a déclaré vendredi à l'AFP que "ce ressortissant français n'a commis aucune infraction et il devrait être élargi ce matin".Ce n'était pas le cas à 13h00 locales (12H00 GMT).

Le comportement des forces de sécurité centrafricaines avec les ressortissants étrangers comme avec les Centrafricains est souvent critiqué par les observateurs.