Côte d'Ivoire: échanges de tirs dans la nuit à Abidjan

Par La rédaction

ABIDJAN (AFP)

 Des échanges de tirs nourris ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi au sud et au nord d'Abidjan, a-t-on appris auprès d'habitants, alors que la Côte d'Ivoire était sous haute tension avec un président proclamé, Laurent Gbagbo, et un autre reconnu à l'étranger, Alassane Ouattara.

A la lisière du quartier populaire d'Abobo et de la banlieue d'Anyama, au nord de la capitale économique, des tirs nourris se sont longuement fait entendre jusqu'aux environs de 07H00 (locales et GMT), ont rapporté à l'AFP des riverains.

Aucune précision n'était disponible pour l'heure sur l'origine des tirs.

Vers 04H00, dans le quartier de Port-Bouët (sud) qui abrite la base de la force militaire française Licorne et l'aéroport de la ville, une patrouille de gendarmes et des inconnus en armes ont également échangé des tirs nourris, ont indiqué une source militaire et des habitants.

La Côte d'Ivoire est plongée dans une grave crise après la présidentielle du 28 novembre, entre un président proclamé vainqueur par le Conseil constitutionnel, le sortant Laurent Gbagbo qui devait être investi samedi, et son rival Alassane Ouattara, reconnu "président élu" par l'ONU, les Etats-Unis et la France.