Dépêches AFP

Côte d'Ivoire: l'opposition va manifester jeudi contre la candidature de Ouattara

11 août 2020 à 17h37 Par AFP
Les jeunes opposants de Côte d'Ivoire ont appelé à des manifestations jeudi contre la candidature à un troisième mandat du président Alassane Ouattara, dénonçant une "forfaiture de trop". "Nous, jeunesse des partis politiques d'opposition (...)demandons à toute la jeunesse ivoirienne et à tout le peuple ivoirien de se joindre à notre manifestation jeudi pour contester contre cette forfaiture de trop", a déclaré mardi leur porte-parole, Nestor Dahi, président de Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), coalition proche du Front populaire ivoirien (FPI) de l'ex-président Laurent Gbagbo.Cette manifestation vient en appui à "un mot d'ordre de protestation de la société civile" également prévu jeudi "sur l'ensemble du territoire contre une tentative désespérée de s'accrocher au pouvoir", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse.Outre EDS, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, principale formation d'opposition) et Générations et peuples solidaires (GPS), proche de l'ancien président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro, composent la plateforme de la jeunesse de l'opposition.Le président Alassane Ouattara, 78 ans, élu en 2010 puis réélu en 2015, a annoncé qu'il allait se présenter à la présidentielle du 31 octobre pour un troisième mandat, ce dont l'opposition lui conteste le droit. Rappelant qu'il avait initialement décidé de passer la main à son Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, mais invoquant un "cas de force majeure" après son décès le 8 juillet, le président Ouattara a expliqué avoir "reconsidéré sa position".L'ex-président Henri Konan Bédié a déclaré récemment qu'une candidature de M. Ouattara "serait illégale". Agé de 86 ans, il est lui-même le candidat désigné du PDCI.La situation politique est tendue en Côte d'Ivoire à trois mois de la présidentielle, dix ans après une crise post-électorale qui avait fait 3.000 morts.