Droits des femmes: les soeurs Williams débutent leur visite au Nigeria

Par La rédaction

LAGOS (AFP) - (AFP)

Les vedettes américaines du tennis Serena et Venus Williams ont débuté mercredi un visite au Nigeria pour la promotion des droits des femmes, en faisant valoir qu'elles avaient elles-même "rompu avec la tradition" en triomphant dans un sport qui était "dominé par les blancs".

"Nous avons pu rompre avec la tradition dans un sport qui étaient vraiment dominé par les blancs et le fait qu'une personne de couleur puisse arriver et dominer montre que cela n'a pas d'importance, le milieu dont vous êtes issu et l'endroit d'où vous venez," a affirmé Serena devant des journalistes, elle qui venait d'un quartier défavorisé de Los Angeles.

"Nous aimerions vraiment voir plus d'athlètes africains se révéler", a-t-elle ajouté.

Les soeurs Williams se partagent pas moins de 22 titres individuels en tournois du Grand Chelem.

Leur tournée au Nigeria puis en Afrique du Sud est organisé par la campagne "Rompre avec la tradition" (Breaking the mold), qui entend utiliser leur aura de stars pour encourager des filles et des jeunes femmes africaines à surmonter le sexisme.

Le Nigeria est classé au 118e rang sur 134 pays référencés dans l'indice d'inégalité entre hommes et femmes, notamment du fait de la situation dans le nord du pays, selon une étude britannique publiée en mai.

Serena, 31 ans, s'était déjà rendue dans d'autres pays africains auparavant, tandis que Vénus, 32 ans, découvrait le continent mardi.

"J'avais toujours voulu venir", a déclaré l'aînée des soeurs Williams."Quand vous vieillissez un peu, vous commencer à vous rendre compte que vous voulez aider d'autres gens et que c'est plus important que les autres rêves que vous pouviez avoir", a-t-elle assuré.

A Lagos, où elles étaient arrivées mardi, les deux soeurs ont commencé par rencontrer mercredi le gouverneur de l'Etat de Lagos, Babatunde Fashola. 

Au cours d'une brève cérémonie, il leur a dit que lorsque leur visite avait été annoncée, son téléphone n'arrêtait pas de sonner.Serena a elle-même expliqué avoir été inondée de messages de fans nigérians.

"Nous attendons avec impatience d'être inspirées par les jeunes femmes nigérianes et de les inspirer aussi.Nous pouvons apprendre tellement les unes des autres", a lancé Venus au gouverneur.

Serena et Venus ont ensuite participé à des entraînements de tennis dans un club privé. 

Elles devaient par la suite assister à un cours donné à des jeunes filles sur la puberté, et enfin jouer vendredi leur match d'exhibition, l'une contre l'autre, avant de poursuivre cette tournée en Afrique du Sud.