Du neuf chez les entraîneurs

28 septembre 2010 à 7h13 par La rédaction

Mettre un entraîneur étranger à la tête d'une sélection africaine ne semble plus être une fatalité... Du moins, on peut le croire. Car, depuis l'échec global de l'événement "Coupe du monde en Afrique" et le départ de techniciens comme Paul Le Guen, Milovan Rajevac ou encore Sven-Göran Eriksson, force est de constater que certaines fédérations commencent doucement à envisager l'installation de techniciens locaux à la tête de leurs équipes. Simple utopie ou ce songe �?? finalement attendu par beaucoup �?? peut-il devenir une réalité ?

L'(ancien) système qui vise à remplacer un entraîneur européen par un autre dès l'échec d'une équipe africaine serait-il en sursis ? Possible mais ce ne semble pas être le cas partout... Du côté du Cameroun, on a privilégié la méthode "traditionnelle". Certes, le nouveau sélectionneur des Lions Indomptables n'est autre que Javier Clemente. Certes, son expérience à la tête de nations comme l'Espagne sera, sans nul doute, un apport non-négligeable à Samuel Eto'o et ses coéquipiers. Mais, comme bon nombre de ses prédécesseurs, il va devoir s'adapter au football du continent noir, avec ses avantages sur le terrain et ses inconvénients souvent, eux, (...)

> Lire la suite