Egypte: 17 locaux d'ONG égyptiennes et étrangères perquisitionnées

Par La rédaction

LE CAIRE (AFP) - (AFP)

La justice égyptienne a fait procéder jeudi à des perquisitions dans 17 sièges ou autres locaux appartenant à des ONG égyptiennes et étrangères dans le cadre d'une enquête sur des "financements étrangers" illicites, selon un communiqué officiel.

Le communiqué ne précise pas le nombre exact ni les noms des organisations visées, mais selon des responsables d'ONG et des sources judiciaires, deux organisations américaines, le National Democratic Institute (NDI) et l'International Republican Institute (IRI) figurent parmi elles.

Ces perquisitions répondent à une demande "des juges d'instruction chargés de l'affaire des financements étrangers illicites d'organisations non-gouvernementales et d'autres délits liés à cette affaire", selon le communiqué.

Un journaliste de l'AFP a constaté que les locaux du NDI au Caire étaient bloqués par des forces spéciales de la police, et que des hommes en sortaient avec des ordinateurs et des cartons remplis de documents.

Les autorités égyptiennes avaient annoncé en août dernier l'ouverture d'une enquête sur le financement illégal présumé d'ONG égyptiennes par des fonds d'origine étrangère.

Des sources judiciaires avaient indiqué à l'époque que l'enquête se concentrait sur des fonds d'origine américaine.L'ambassade américaine au Caire avait été amenée dans un communiqué à prendre la défense de l'aide que Washington verse à l'Egypte en matière de développement, de renforcement de la société civile et de promotion de la démocratie.