ELECTIONS LEGISLATIVES : COTE D�??IVOIRE

Par La rédaction

Les Ivoiriens se sont rendus aux urnes dimanche 11 décembre pour élire leurs députés. Ces premières élections de la présidence d'Alassane Ouattara sont censées mettre un terme à dix ans de crise politico-militaire. Cependant l'élection a été boycottée par l'ancien parti du président Laurent Gbagbo qui comparaît devant la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye pour des accusations de crimes de guerre.Ceci dit, les élections se sont déroulées plutôt calmement et devraient aboutir à un large succès de la coalition conduite par le président Alassane Ouattara. Les quelques 5,7 millions Ivoiriens inscrits sur la liste qui a servi à la présidentielle de l'année dernière doivent départager 1 182 candidats et choisir les 255 députés du futur Parlement. La plupart des résultats devraient être connus mardi alors qu'un millier de candidats étaient en lice pour briguer les 225 sièges de l'Assemblée nationale. Responsables électoraux et observateurs ont signalé quelques incidents, et selon les estimations, la participation devrait être très inférieure au record de 70 % enregistré lors de la présidentielle de 2010. "Dans la plupart des bureaux de vote dans nos écoles, le taux de participation oscille entre 35 et 40 %, pas plus", a déclaré Siriki Traoré, responsable d'un bureau de vote à Yopougon, un fief pro-Gbagbo d'Abidjan. La participation lors des dernières législatives organisées en 2000 avait été d'environ 33 %.Un double enjeu :Le premier enjeu de cette journée électorale est la participation. Sera-t-elle massive comme l'année dernière lors de la présidentielle ? C'est une indication qui sera connue avant les résultats. Des résultats qui seront très attendus par les états-majors des partis politiques et spécialement les formations qui composent le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix, le RHDP, qui a porté Alassane Ouattara à la présidence. Avec le boycott du FPI, le parti de l'ex-président Laurent Gbagbo, clairement opposé aux héritiers de Félix Houphouët�??Boigny, c'est une sorte de duel qui va se jouer entre les deux principaux partis du RHDP, pour savoir qui du Rassemblement des républicains, le RDR d'Alassane Ouattara et du Parti démocratique de Côte d'Ivoire, le PDCI d'Henri Konan Bédié, aura le plus grand nombre de sièges. L'un et l'autre ambitionne de rafler la mise. Le RDR pour permettre au président Ouattara de ne pas dépendre tout au long de son mandat de son principal allié. Le PDCI pour garder son rôle de partenaire indispensable. Mais les deux alliés souhaitent, avec les autres partis du RHDP, gagner la majorité des 255 sièges, convoités aussi par des petites formations politiques et des centaines de candidats indépendants.Nadege Luvualu