EN DIRECT: Escalade de la violence en Egypte

3 février 2011 à 10h28 par La rédaction

(AFP)

12H00 - Evasion du Hezbollah - Les membres d'une cellule du Hezbollah libanais condamnés pour avoir fomenté des attaques en Egypte figurent parmi les détenus qui se sont évadés de plusieurs prisons le week-end dernier, d'après les services de sécurité.

11H50 - Le Yémen aussi - L'onde de choc des mouvements de révolte en Tunisie et en Egypte continue de se propager dans le monde arabe.A Sanaa, des dizaines de milliers de partisans de l'opposition ont manifesté dans le calme ce matin.C'est du jamais vu depuis que le président Ali Abdallah Saleh est au pouvoir, soit 32 ans.Ce dernier a lâché du lest.Mais les opposants veulent faire tomber ce "régime corrompu et tyrannique".Au même moment, une contre-manifestation pro-régime a aussi rassemblé des dizaines de milliers de personnes. 

11H37 - "Chasse aux journalistes".Un des photographes de l'AFP a été attaqué par des Egyptiens "qui faisaient la queue devant un distributeur de billets"."J'ai du me débarasser de deux cartes pour sauver ma peau et celle du chauffeur", raconte Patrick Baz."Un policier présent a réussi à calmer les gens" mais "la chasse aux journalistes est ouverte".Plusieurs journalistes étrangers ont été la cible de violences depuis hier.Les militants pro-Moubarak sont très agressifs vis à vis de la presse. 

11H22 - Refus - L'opposition réitère son refus de négocier avant le départ d'Hosni Moubarak, 82 ans, au pouvoir depuis 1981. "Notre décision est claire: pas de négociations avec le gouvernement avant le départ de Moubarak.Après cela, on est prêts à dialoguer avec Souleimane", le vice-président, déclare un porte-parole de la Coalition nationale pour le changement

11H15 - "Prêts à mourir" - "Tout le monde ici est blessé mais nous allons rester", assure Mohamed Adil, 30 ans, un des manifestants anti-Moubarak sur la place Tahrir."Nous nous attendons à ce que des gens viennent nous soutenir.Nous sommes prêts à mourir ici s'il le faut".

11H01 - Les pro-Moubarak avancent - Des partisans du président Moubarak viennent de franchir le cordon formé par l'armée pour séparer opposants et partisans du régime, près de la place Tahrir.

10H55 - "Incroyable capacité de résistance" - Marco Longari, photographe de l'AFP, livre ses impressions depuis le toit d'un hôtel surplombant la place Tahrir transformée en champ de bataille: "C'est incroyable la capacité de résistance de ces manifestants!.Dix jours qu'ils sont là.Et qu'ils continuent après tout ce qui s'est passé hier...D'ici, je peux voir la manière dont la place a été divisée en secteurs bien définis: dans un coin, les distributions de vivres, dans d'autres, les installations de fortune où sont prodigués les premiers soins aux blessés, et tous les checkpoints successifs destinés à sécuriser la place".

Appel européen

10H45 - Intensité moindre - En fin de matinée, les heurts sur la place Tahir sont plus limités et le nombre de manifestants réduit par rapport à hier.Dans le reste du Caire, les magasins sont ouverts, rapporte le photographe de l'AFP Patrick Baz.Des Egyptiens font la queue devant les banque et les distributeurs de billets.

10H39 - Enquête - Les violences place Tahrir vont faire l'objet d'une enquête, annonce la télévision publique.

10H35 - Les Européens haussent le ton - Cinq dirigeants condamnent "ceux qui utilisent ou encouragent la violence". Nicolas  Sarkozy (France), Angela Merkel (Allemagne), David Cameron (Grande-Bretagne), Jose Luis Zapatero (Espagne) et Silvio Berlusconi (Italie) affirment que le processus de transition "doit commencer dès maintenant". "Seule une transition rapide et ordonnée vers un gouvernement à représentation élargie permettra de surmonter les défis auxquels l'Egypte doit faire face aujourd'hui"

10H26 - Justice - La chef de la diplomatie de l'Union européenne Catherine Ashton appelle les autorités égyptiennes à traduire en justice les responsables des violences.

10H20 -  "Dialogue" - Le vice-président Omar Souleimane a commencé le "dialogue" avec "les partis politiques et les forces nationales", annonce un bandeau sur la télévision publique.Pas plus de précisions pour le moment.

10H15 - Des milliers de manifestants anti-Moubarak, certains blessés, sont toujours massés sur la place Tahrir, abrités derrière des barricades de fortune.La place est jonchée de milliers de pierres utilisées comme projectiles."Le peuple veut l'exécution du boucher !", scandent les militants qui appelaient la veille à "la chute du régime".

EN DIRECT - Le bilan des dramatiques affrontements entre partisans et adversaires du président Hosni Moubarak sur la place Tahrir au centre du Caire s'élève désormais à sept morts et des centaines de blessés.Dans la nuit, des tirs ont visé les manifestants anti-Moubarak.Les affrontements ont repris dès l'aube malgré la présence de l'armée. Paris a appelé les Français qui ne sont pas obligés de rester à rentrer. Washington a demandé à ses ressortissants de se rendre "immédiatement" à l'aéroport du Caire.