Envoyé spécial Africa n°1 à Gao : Ansar Eddine parle

Par La rédaction

Notre envoyé spécial au Mali, Mahamadou Abdoul-Karim, a interviewé des acteurs au c�?ur des événements actuels du pays. Il se trouvait dernièrement à Gao et à Toumbouctou où il a interrogé les membres de la fraction islamiste, Ansar Eddine et le MUJAO, allié d'Aqmi. Ces deux groupes ont pris le contrôle de la région en chassant par les armes les combattants du MNLA, groupe sécessionniste laïcAbou Mohamed, combattant du MUJAO :_ « On ne voulait pas faire la guerre avec les gens du MNLA mais c'est eux-mêmes qui nous ont provoqués. On a eu la victoire, ni blessé, ni mort chez nous. »-----L'administration centrale n'existe plus à Tombouctou et à Gao, l'état est totalement absent. Les islamistes ont pris le pouvoir totale et instaurent la Charia. Ils semblent toutefois afficher une certaine ouverture au dialogue.Amadou Touré, association malienne des droits de l'Homme, section de Gao parlant des milices islamistes :_ « Ce sont des hommes ouverts, il faut les rapprocher. La raison est simple : toute la sécurisation des personnes et des biens, toute la sécurisation de la ville, vraiment, c'est grâce à dieu, grâce à ces islamistes. Pour moi il ne faut pas avoir peur de dialoguer avec eux. »----La force militaire de ces deux groupes est difficile à évaluer. Ils affichent une détermination sans faille quant à l'instauration de la loi islamique, même au delà du Mali. Ansar Eddine et le MUJAO souhaitent étendre leur influence aux pays voisins et recrutent pour cela des combattants de plusieurs nationalités. Oumar Ould-Amada, Ansar Eddine :_ « Notre but c'est de pratiquer la charia dans tout le Mali, parce qu'à 95% les maliens sont musulmans. Et même les chrétiens peuvent vivre avec les musulmans. C'est aux musulmans de respecter leur religion et leurs églises et de les défendre. Parce que l'islam n'est pas serré. Les chrétiens, leurs églises peuvent être sous autorité musulmane et c'est l'islam qui va les protéger. Notre but ce n'est pas seulement le Mali c'est toute l'Afrique, c'est le monde entier, du lever du soleil jusqu'au coucher du soleil »----La situation au Mali est un véritable problème politique et militaire auxquelles la communauté internationale peine à trouver une solution. D'un coté la CEDEAO tente d'accélérer le déploiement de sa force militaire, de l'autre le gouvernement de transition à Bamako tente de stabiliser la situation politique.