Dépêches AFP

Guinée équatoriale: trois militaires mis en examen pour viol sur mineures (gouvernement)

12 août 2020 à 16h53 Par AFP
Trois militaires de Guinée équatoriale, dont un officier, vont être jugés pour viol sur trois mineures, a annoncé le gouvernement équato-guinéen dans les médias officiels, tandis que le vice-président a affirmé mercredi la "fin de l'impunité". "Les autorités civiles et militaires de Guinée équatoriale tentent de clarifier les abus sexuels sur mineures à Annonbon", une île située à 700 kilomètres au nord de la capitale Malabo où résident les victimes âgée entre 13 et 15 ans, a annoncé le gouvernement dans un communiqué.Les trois militaires, un lieutenant des forces navales, un commissaire et un gendarme, sont actuellement incarcérés à Malabo, où ils doivent être jugés."La Guinée équatoriale est un état de droit, nous ne devons pas tolérer qu'on n'applique pas la loi devant un délit enregistré sur le territoire national" a déclaré mercredi à la télévision nationale, la TVGE, Teodorin Nguema Obiang Mangue, vice-président de la République et fils du président Teodoro Obiang Nguema."Quand on constate un crime, il faut prendre les mesures qui s'imposent" a abondé sur la TVGE Alfonso Nsue Mokuy, troisième vice-premier ministre en charge des droits de l'Homme.La Guinée équatoriale, dirigée par le président Obiang Nguema depuis 41 ans, est souvent montrée du doigt par les organisations de protection des droits de l'Homme et de lutte contre la corruption, qui dénoncent l'impunité dont bénéficient certains dirigeants.