Dépêches AFP

Kano, capitale du Nord du Nigeria, lève ses mesures de confinement

03 juillet 2020 à 11h00 Par AFP
La grande ville de Kano, l'un des épicentres de la propagation du nouveau coronavirus au Nigeria, a levé ses mesures de confinement, mises en place depuis près de trois mois dans cette région extrêmement pauvre du Nord du pays. "Nous sommes tous désormais libres de nos mouvements", a annoncé jeudi soir dans une allocution télévisée, Abdullahi Umar Ganduje, gouverneur de l'Etat de Kano, dont la ville éponyme est la capitale."Nous pouvons nous féliciter et dire que nous avons gagné la bataille. Il n'y a plus besoin de confinement" dans la ville de Kano, où les mesures étaient essentiellement appliquées, a-t-il assuré après avoir été vivement critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire. Selon lui, Kano connaît une "baisse considérable" des cas d'infections par le nouveau coronavirus, bien que peu de tests soient réalisés dans la région, rendant difficile toute estimation précise de l'ampleur de sa propagation.Le gouverneur Ganduje souhaite rendre obligatoire le port du masque et faire respecter de strictes mesures de distanciation physique et d'hygiène, mais cela semble particulièrement compliqué à appliquer dans cette région très chaude, où l'immense majorité de la population vit d'activités informelles.Dès le mois d'avril, les hôpitaux et les cimetières ont été surchargés et ont fait état de centaines de "morts mystérieuses", ensuite attribuées au nouveau coronavirus après une enquête sanitaire réalisée auprès des familles des défunts.Bien que ces victimes ne soient pas comptées dans les bilans officiels de l'épidémie, faute de tests réalisés sur leurs dépouilles, l'enquête a révélé que près de 600 personnes sont mortes du virus rien qu'à Kano.Le Nigeria n'enregistrait vendredi officiellement que 27.110 cas d'infection par le nouveau coronavirus et 616 morts, mais le nombre de tests réalisés reste insignifiant dans ce pays gigantesque de 200 millions d'habitants.