Khartoum obtient un prêt pour rembourser la Banque africaine de développement

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Soudan a annoncé mercredi avoir obtenu un prêt de plusieurs centaines de millions de dollars de la part du Royaume-Uni, de la Suède et de l'Irlande pour régler ses arriérés à la Banque africaine de développement (BAD).

L'économie du Soudan a été laminée du temps de l'autocrate Omar el-Béchir, renversé en avril 2019, par des décennies de sanctions américaines, de mauvaise gouvernance et de conflits armés.Un gouvernement de transition a été mis en place après la chute de Béchir et l'une de ses principales tâches est de remettre l'économie sur les rails. "Le ministère des Finances a signé (...) un accord sur un prêt relais d'un montant de 425 millions de dollar (environ 354 millions d'euros, NDLR) pour régler ses arriérés" à la BAD, a-t-il indiqué dans un communiqué, ajoutant que ce financement provenait du Royaume-Uni, de la Suède et de l'Irlande.Il a aussi signé un accord distinct portant sur "l'octroi de 2,7 millions de dollars par la BAD pour soutenir les réformes économiques et financières", a-t-il ajouté."Nous n'avons plus d'arriérés à payer à la Banque" africaine de développement, s'est félicité Gibril Ibrahim, ministre soudanais des Finances, dans un communiqué.En avril, les Etats-Unis et le FMI avaient appelé plus de vingt pays à soutenir pleinement le processus d'allégement de la dette du Soudan, soulignant que le pays avait fait des progrès dans la mise en oeuvre de réformes macro-économiques.Washington avait indiqué en janvier avoir fourni une aide de 1,15 milliard de dollars au Soudan pour l'aider à rembourser sa dette envers la Banque mondiale.Et, ce, peu après avoir retiré le Soudan de sa liste noire des Etats accusés de soutenir le terrorisme, qui était synonyme de sanctions et d'obstacle aux investissements.