L'Ethiopie menace de déployer "sa capacité totale de défense" après les avancées des rebelles du Tigré

6 août 2021 à 15h50 par AFP

AFRICA RADIO

L'Ethiopie a prévenu vendredi qu'elle pourrait déployer sa "capacité totale de défense" après les avancées des forces rebelles de la région en guerre du Tigré dans les régions voisines.

Le gouvernement "est poussé à mobiliser et déployer la capacité totale de défense de l'Etat si les ouvertures humanitaires pour une résolution pacifique du conflit restent sans réciprocité", a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué."L'action d'un groupe irresponsable teste la patience du gouvernement fédéral et le place dans une posture défensive qui a été prise dans l'intérêt du cessez-le-feu humanitaire unilatéral", a-t-il poursuivi.Ces commentaires interviennent après la prise jeudi par les forces du TPLF (Front de libération du peuple du Tigré) de Lalibela, ville emblématique de la région Amhara célèbre pour ses églises taillées dans le roc et classée par l'Unesco au patrimoine mondial.La guerre fait rage au Tigré depuis novembre 2020, lorsque le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a envoyé des troupes pour renverser le TPLF, le parti régional qui a longtemps dominé la politique nationale avant son arrivée au pouvoir en 2018.M. Abiy, prix Nobel de la paix 2019, a justifié cette intervention par la nécessité de riposter à des attaques du TPLF contre des camps de l'armée.Mais malgré la promesse d'une victoire rapide, le conflit s'est prolongé, prenant un nouveau tournant en juin lorsque les rebelles ont repris la capitale du Tigré, Mekele, et obligé l'armée éthiopienne à battre en retraite et à déclarer un cessez-le-feu unilatéral.Depuis, ce mouvement contrôle la majorité du Tigré et mène des offensives armées dans les régions voisines, à l'est dans l'Afar et au sud dans l'Amhara, une extension du conflit qui marque un nouveau tournant.