La Guinée veut exporter son minerai de fer via le Liberia

4 novembre 2010 à 14h40 par La rédaction

MONROVIA (AFP)

La Guinée souhaite exporter son minerai de fer par le port libérien de Buchanan au Libéria, a annoncé jeudi à Monrovia le Premier ministre guinéen de transition, Jean-Marie Doré, à l'issue d'une visite de trois jours au Libéria où il était accompagné de sept ministres.

"Nous avons tenu des discussions avec le gouvernement libérien qui ont porté sur comment notre pays, la Guinée, peut utiliser le port de Buchanan pour exporter le fer que nous exploitons au Mont Nimba", a déclaré M. Doré à l'AFP avant son retour à Conakry.

Le Libéria et la Guinée ont en commun des réserves de quelque quatre milliards de tonnes de minerai de fer, exploitées en commun dans la région du Mont Nimba, situé à la frontière entre les deux pays.

Une voie ferrée reliant cette région au port de Buchanan, endommagée pendant les guerres civiles qui ont ravagé le Libéria de 1989 à 2003, a été réhabilitée par le groupe indien Mittal Steel qui exploite le minerai de fer côté libérien.

Le groupe minier anglo-australien BHP Billiton a récemment signé un contrat avec la Guinée pour son exploitation côté guinéen.

L'exportation de ce minerai de fer par le port de Conakry nécessiterait la contruction d'une voie ferrée à travers toute la Guinée.

"Je pense qu'il est mieux pour nous de payer de l'argent au Libéria et d'utiliser leurs facilités, que de dépenser une énorme somme d'argent pour construire une voie ferroviaire avec toutes les difficultés que cela pourrait entraîner", a déclaré M. Doré.

Le gouvernement libérien, qui vient d'être limogé par la présidente Ellen Johnson Sirleaf, a de son côté indiqué que les pourparlers à ce sujet se poursuivraient avec le nouveau président élu de Guinée.

Le second tour de la présidentielle en Guinée doit avoir lieu dimanche entre l'ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo et l'opposant historique Alpha Condé.