Le Burkina Faso n'exclut pas de négocier avec les groupes jihadistes

AFRICA RADIO

4 février 2021 à 19h55 par AFP

Le Premier ministre burkinabé Christophe Dabiré n'a pas exclu jeudi que son gouvernement ouvre des négociations avec les groupes jihadistes qui ciblent depuis 2015 ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest, une idée jusque-là rejetée par le président Roch Marc Christian Kaboré.