Le coordinateur antiterroriste de l'UE à Alger pour discuter du Sahel

Par La rédaction

ALGER (Algérie) (AFP) - (AFP)

Une délégation européenne conduite par le coordinateur de la lutte antiterroriste de l'Union européenne (UE), Gilles de Kerchove, est à Alger pour discuter de la coopération dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel, a-t-on annoncé dimanche de source officielle.

M. de Kerchove est arrivé samedi à Alger pour une visite qui doit se poursuivre jusqu'au 21 juin, a précisé cette source, citée par l'agence de presse APS.

Il s'est entretenu avec une délégation algérienne conduite par Kamel Rezag Bara, conseiller du président Abdelaziz Bouteflika, de la coopération dans la lutte contre le terrorisme.

Le responsable européen s'est ensuite entretenu avec le ministre algérien délégué aux Affaires africaines et maghrébines, Abdelkader Messahel.

La délégation de M. Kerchove est à Alger pour "présenter la stratégie mise en place par l'UE sur la lutte antiterroriste dans la région du Sahel", a déclaré M. Messahel à l'issue de cet entretien.

Les discussions ont porté également sur la réunion prévue en septembre prochain à Alger, entre les pays du Sahel (Algérie, Mali, Mauritanie, Niger) et leurs partenaires dont l'UE, sur la coopération antiterroriste, a ajouté le ministre algérien.

Ces pays du Sahel directement impliqués dans la lutte contre Al-Qaïda au Maghreb et islamiques (Aqmi) avaient chargé en mai l'Algérie de préparer une rencontre à laquelle seront conviés l'UE et les Etats-Unis sur la sécurité dans cette région, en septembre à Alger.

Aqmi, qui a ses racines en Algérie, dispose de plusieurs bases au Mali, d'où elle opère dans plusieurs pays du Sahel (Niger et Mauritanie en particulier), commettant des attentats, procédant à des enlèvements, essentiellement d'Occidentaux, et se livrant à divers trafics.