Le diamantier russe Alrosa s'implante au Zimbabwe

Par AFP

AFRICA RADIO

Le premier producteur mondial de diamants, le russe Alrosa, va s'implanter au Zimbabwe pour y lancer des opérations d'extraction, a annoncé lundi le groupe à l'occasion d'une visite du président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa à Moscou.

"Avec le soutien du gouvernement du Zimbabwe, le groupe va développer des nouvelles opérations minières dans le pays", a annoncé Alrosa dans un communiqué."Nous avons ouvert une petite fenêtre permettant aux pays étrangers de participer à notre industrie", a déclaré le président du Zimbabwe lors d'une conférence de presse. "Nous croyons pouvoir participer de manière significative à l'industrie du diamant", a-t-il ajouté."Nous sommes prêts à partager toutes nos technologies et notre savoir-faire avec nos collègues, afin que le Zimbabwe se fasse une place dans le marché mondial de l'extraction de diamants", a déclaré le président d'Alrosa Sergueï Ivanov lors de cette même conférence de presse.Selon un communiqué diffusé par le groupe minier russe, "des négociations tenues en 2018 par Alrosa et la République du Zimbabwe ont abouti à la décision de démarrer des opérations dans le pays et d'y ouvrir une filiale d'Alrosa"."D'ici le mois prochain, des experts d'Alrosa, notamment des géologues et des ingénieurs des mines, arriveront dans le pays pour lancer les opérations", précise le groupe.Emmerson Mnangagwa, qui doit rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine mardi, a indiqué qu'il inviterait le président russe à venir au Zimbabwe. Au mois de mars, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a effectué un déplacement dans plusieurs pays d'Afrique, insistant sur l'intérêt de Moscou pour l'industrie diamantifère et du platine au Zimbabwe au cours d'un entretien à Harare avec le président zimbabwéen.Alrosa, qui affirme produire 27% des diamants dans le monde en carats, dispose déjà d'activités en Angola et au Botswana. apo/rco/bh