Le FMI accorde un prêt d'urgence de 174 millions de dollars au Soudan du Sud

Par AFP

AFRICA RADIO

Le FMI a accordé un prêt d'urgence de 174 millions de dollars (148 millions d'euros) au Soudan du Sud, afin de stabiliser son économie grevée par des inondations et la baisse des cours du pétrole, a annoncé jeudi le gouverneur de la banque centrale du pays.

Le Soudan du Sud a épuisé ses réserves de change l'année dernière avec la chute des prix du pétrole causée par la pandémie de coronavirus, qui a privé le fragile gouvernement de Juba de revenus indispensables et fait chuter la valeur de sa monnaie, la livre.Des inondations dévastatrices ont aggravé la situation et amplifié la crise humanitaire dans le plus jeune pays du monde, qui connaît ses pires niveaux de faim depuis son indépendance il y a dix ans.Ce prêt aidera à corriger les "distorsions" des taux de change et à payer les arriérés de salaire aux fonctionnaires, a expliqué le gouverneur de la Banque centrale, Dier Tong Ngor."Nous avons convenu avec le FMI que la moitié du montant sera utilisée pour du soutien budgétaire et pour payer les arriérés de salaires, et l'autre moitié restera à la banque centrale" pour couvrir les besoins urgents de balance des paiements, a-t-il déclaré.Le prêt sera remboursé sans intérêts selon des conditions convenues avec le FMI, a-t-il également indiqué. Il s'agit du deuxième prêt consenti par le FMI depuis que le Soudan du Sud a obtenu son indépendance du Soudan en 2011.Lorsqu'il s'est séparé du Soudan après une guerre de sécession de plusieurs décennies, le pays a hérité de plus des trois-quarts des réserves de pétrole soudanaises. Mais les cinq années de guerre civile qui ont suivi, faisant 380.000 morts, ont anéanti son économie qui n'a pu se diversifier et dépend presque entièrement du pétrole.La baisse des cours du brut, conséquence de la pandémie de coronavirus, a également vidé les caisses de l'Etat, dirigé depuis février 2020 par un nouveau gouvernement d'union nationale.En août, le gouvernement a annoncé qu'il était à court de réserves de change et ne pouvait payer ses fonctionnaires.Le mois suivant, le président Salva Kiir a limogé le ministre des Finances, le chef de l'administration fiscale et le directeur de la compagnie pétrolière publique.Avec sa valeur en chute libre, la livre sud-soudanaise se négocie à deux taux différents. M. Ngor a indiqué que la banque centrale travaillait "à unifier le taux de change officiel avec le taux du marché".L'économie du Soudan du Sud devrait se contracter de 4,2% au cours de l'exercice 2020-2021, a annoncé mardi le FMI, prévoyant une modeste reprise pour l'exercice 2021-2022 alors que les cours du pétrole remontent.