Le gouvernement mozambicain renonce à augmenter le prix du pain

Par La rédaction

MAPUTO (AFP)

Le gouvernement mozambicain a renoncé mardi à augmenter le prix du pain après la mort de 13 personnes dans des émeutes contre la vie chère la semaine dernière, a annoncé le ministre du Plan, Aiuba Cuereneia.

"Le gouvernement a décidé de (...) maintenir le prix du pain à son niveau précédent grâce à une subvention", selon un communiqué du gouvernement lu par M. Cuereneia à l'issue d'un conseil des ministres de crise.

Le gouvernement doit également annuler certaines augmentations des prix de l'eau et de l'électricité et tentera de "diminuer les dépenses publiques pour dégager des fonds et subventionner les prix des produits de base", a ajouté le ministre.

Après plusieurs augmentations des tarifs, l'annonce d'une hausse du prix du pain avait enflammé les faubourgs pauvres de Maputo, où des manifestations ont tourné à l'émeute mercredi avant de s'étendre à d'autres villes du pays jeudi et vendredi.

La police avait tiré à balles réelles sur la foule.Treize personnes ont péri et plus de 400 ont été blessées dans ces affrontements.