Le jeûne de ramadan commence mardi en Egypte et au Liban

Par AFP

AFRICA RADIO

Le mois de ramadan commencera mardi en Egypte et au Liban, ont annoncé dimanche les autorités religieuses de ces deux pays, un jeûne qui a lieu dans un contexte particulier lié à la pandémie de coronavirus.

"Le 13 avril sera le premier jour du ramadan", a annoncé Dar al-Iftaa en Egypte, pays le plus peuplé du monde arabe.Au Liban, le mufti de la République Abdellatif Deriane a également annoncé le début mardi du mois de jeûne musulman.L'Arabie saoudite, qui abrite les deux plus importants lieux saints de l'islam, a indiqué que le croissant de lune --qui détermine chaque année les dates de début et de fin du ramadan- n'était pas visible dimanche soir et que les commissions d'observation allaient se réunir lundi soir.Le jeûne du ramadan est l'un des cinq piliers de l'islam. Durant ce mois, les musulmans doivent notamment s'abstenir de manger et de boire du lever au coucher du soleil. Traditionnellement une période de rassemblements, c'est aussi un mois de prières au cours duquel les musulmans convergent en nombre vers les mosquées.Mais en raison de la pandémie de Covid-19, presque tous les pays musulmans ont imposé des restrictions aux fidèles, leur demandant de prier chez eux, et ont parfois instauré des couvre-feux.Ces restrictions sanitaires sont soutenues, dans la plupart des cas, par les autorités religieuses.Les autorités saoudiennes ont annoncé début avril que seules les personnes vaccinées contre le Covid-19 seraient autorisées à effectuer la omra, le petit pèlerinage à La Mecque, à partir du début du ramadan.Le ramadan génère habituellement à La Mecque une grande affluence de fidèles venant d'Arabie saoudite et d'autres pays musulmans.Le petit pèlerinage, suspendu en mars 2020 en raison de la pandémie, a repris timidement début octobre avec des mesures de précaution.