Madagascar: l'un des Européens lynchés avait un passeport italien

Par La rédaction

nosy be (Madagascar) (AFP)

L'un des deux Européens lynchés et brûlés par la foule jeudi matin à Nosy Be, une île touristique de Madagascar, avait un passeport italien, a déclaré vendredi à l'AFP le chef de district Malaza Ramanamahafahy.

"J'ai vu son passeport, il a la nationalité italienne", a-t-il déclaré, soulignant que le visa de l'homme était périmé et qu'il se trouvait en situation irrégulière à Madagascar.

Le chef de district n'a pas pu confirmer si l'homme avait également la nationalité française, comme l'avait indiqué la veille la gendarmerie.

Cet Italien dont le prénom serait Roberto et un Français étaient soupçonnés par la population locale d'avoir enlevé et mutilé un enfant.Ils ont été torturés, lynchés et leurs corps brûlés sur la plage.

Le Français, dont seul le prénom, Sébastien, a été rendu public, était entré à Madagascar le 15 septembre avec un visa de tourisme de 60 jours.Son passeport montre qu'il faisait de fréquents séjours dans le pays.

Dans la soirée de jeudi, un troisième homme, un Malgache, lui aussi soupçonné d'être impliqué dans la mort de l'enfant, a également été tué par la foule et brûlé.