Mali: fin du vote au 1er tour de la présidentielle sans incidents

Par La rédaction

Bamako (AFP)

Les bureaux de vote  ont fermé dimanche soir au Mali à l'issue du premier tour de la présidentielle qui s'est déroulé sans incidents en dépit de menaces proférées par un groupe jihadiste.

La plupart des bureaux ont fermé à 18H00 (locales et GMT), seuls restant ouverts ceux où des électeurs attendaient encore de pouvoir voter, peu nombreux.Les résultats provisoires et officiels doivent être publiés au plus tard vendredi.

Des observateurs nationaux indépendants ont constaté "une grande mobilisation des électeurs", surtout dans le Sud où se trouve Bamako, où des journalistes de l'AFP ont aussi constaté une forte mobilisation.

Le Sud regroupe environ 90% des quelque 6,9 millions d'électeurs inscrits.

Dans les villes du Nord, Kidal, Gao et Tombouctou, région qui a subi en 2012 la violence et l'occupation de rebelles touareg et de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, le vote s'est tenu sous la surveillance de casques bleus de la force de l'ONU, la Minusma, et de l'armée malienne assistés par les 3.200 soldats français restés au Mali.

Un des groupes jihadistes qui ont occupé le Nord, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), avait menacé samedi de "frapper" les bureaux de vote et tenté de dissuader "les musulmans maliens" de prendre part au scrutin.