Maroc: interpellation de 3 nouveaux suspects dans l'attentat de Marrakech

10 mai 2011 à 12h21 par La rédaction

RABAT (AFP)

Les autorités marocaines ont arrêté mardi trois personnes soupçonnées d'être impliquées dans l'attentat qui a eu lieu le 28 avril contre un café de la place Jamâa El-Fna à Marrakech et dans lequel 17 personnes dont 8 Français ont été tuées, a-t-on appris de source sécuritaire.

"Ces trois personnes avaient seulement pris connaissance du projet d'attentat mais n'avaient pas pris part activement à son exécution", a indiqué à l'AFP une source sécuritaire ayant requis l'anonymat.

Cette interpellation intervient cinq jours après l'arrestation de trois suspects, dont l'auteur principal présumé de l'attentat, à Safi, à 350 km au sud de Casablanca.

Selon une source policière, les trois suspects arrêtés mardi "habitent tous à Safi et étaient plus ou moins au courant du projet.L'un d'entre eux aurait même assisté à un essai près de Safi".

"Pour l'instant, il n'y a pas beaucoup de détails sur ces trois nouveaux suspects, mais ils habitent dans des quartiers rapprochés de Safi", a précisé cette source.

"L'un des trois nouveaux suspects possède une +téléboutique+ (ndlr, un magasin de cabines téléphoniques) à Safi.Son magasin a été fermé", ajoute la même source.

Selon le ministre marocain de l'Intérieur Taib Cherkaoui, le principal suspect, Adil Atmani, avait déjà séjourné au Portugal en 2004 et en Libye en 2008.

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a nié samedi toute implication dans l'attentat meurtrier de Marrakech, démentant la piste initialement évoquée par les enquêteurs.

Le lendemain de l'attentat qui a eu lieu au café Argana, dans la célébre place Jamâa El Fna, M. Cherkoui avait déclaré que le mode opératoire rappellait le "style utilisé d'habitude par Al-Qaïda".

Vendredi, après l'arrestation de trois Marocains, le ministre marocain les a décrits comme des "admirateurs d'Al-Qaïda".