Mugabe satisfait des résolutions du sommet de la SADC sur le Zimbabwe

Par La rédaction

HARARE (AFP)

Le président Robert Mugabe s'est déclaré lundi satisfait du résultat du sommet des dirigeants d'Afrique australe qui ont demandé au Zimbabwe d'effectuer des réformes politiques avant d'organiser ses prochaines élections.

"Cela s'est très bien passé", a déclaré le vieux président zimbabwéen à la presse à son retour d'Afrique du Sud où s'est déroulée la réunion des dirigeants des quinze pays de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC).

M. Mugabe a ajouté que le médiateur sud-africain, le président Jacob Zuma, s'était exprimé de manière très positive sur l'application de l'accord de partage du pouvoir avec son rival, le Premier ministre Morgan Tsvangirai, en vigueur depuis 2009.

"Il a reconnu les efforts dans le cadre de l'accord politique.En d'autres termes (...) qu'il y a des progrès maintenant que nous travaillons à rédiger une feuille de route, que les points fondamentaux de la feuille de route ont été définis.Ce qu'il reste à établir, c'est le calendrier", a dit M. Mugabe.

Cette feuille de route devant garantir la tenue d'un scrutin libre et équitable est une revendication de Morgan Tsvangirai, qui craint que le pays ne retombe dans les violences qui avaient endeuillé le scrutin de 2008.

Dimanche, les dirigeants de la SADC ont appelé MM.Mugabe et Tsvangirai à accélérer la mise en oeuvre de leur accord de partage du pouvoir sans critiquer le président Mugabe aussi vivement que lors de la réunion en mars de l'organe de sécurité de l'organisation régionale à Livingstone, en Zambie.

La troika avait alors appelé à mettre fin aux violences politiques, à renoncer à toute intimidation et à respecter les libertés fondamentales.Si M. Mugabe n'était pas cité, il était directement visé.

Au sommet de Johannesburg, les représentants de la SADC ont employé un ton beaucoup moins sévère.

Ils ont "encouragé" les deux camps "à aller plus vite" dans la mise en oeuvre de l'accord de 2009 et "créer un environnement favorable à la tenue d'élections qui soient libres et justes, dans les conditions d'un terrain politique stable".

L'accord prévoit notamment la rédaction d'une nouvelle Constitution, garantissant les libertés publiques.Mais la rédaction de la nouvelle loi fondamentale a pris un an de retard, essentiellement à cause de troubles fomentés par la Zanu-PF, le mouvement de M. Mugabe.

Les dirigeants de la SADC n'ont pas adopté comme prévu dimanche la feuille de route devant conduire à de nouvelles élections au Zimbabwe, renvoyant une décision à leur prochain sommet en août.

Le Mouvement pour le changement démocratique de M. Tsvangirai s'est aussi félicité du résultat du sommet de Johannesburg.

"Nous sommes satisfaits de ce que le sommet a noté et soutenu les résolutions de Livingstone", a dit le secrétaire pour les questions internationales du parti, James Timba, au quotidien NewsDay.

"Nous nous félicitons également que le sommet ait invité les parties à fixer le calendrier de la feuille de route sur laquelle nous sommes tombés d'accord", a-t-il dit.