Niger: un tué dans un attentat suicide à Bosso (sud-est)

Par AFP

AFRICA RADIO

Une personne a été tuée dimanche soir dans un attentat suicide commis par une femme à Bosso, dans le sud-est du Niger, cible régulière d'attaques des jihadistes de Boko Haram, a-t-on appris lundi auprès d'un élu local.

L'élu, qui n'a pas apporté de détails sur les circonstances de cette attaque, en a attribué la responsabilité aux islamistes de Boko Haram.Selon des témoignages sur les réseaux sociaux, "une forte explosion a été entendue à des kilomètres de Bosso". Cette ville, située près du bassin du Lac Tchad, a déjà été attaquée à de nombreuses reprises depuis février 2015.Les combattants de Boko Haram sont particulièrement actifs dans le bassin du lac Tchad, proche de Bosso, proche des frontières avec le Niger, le Tchad, le Nigeria et ale Cameroun.Le 15 février, sept soldats nigériens ont été tués lorsque leur position a été attaquée dans la même zone à Chétima Wangou, un village situé près de la ville de Diffa, par des "éléments lourdement armés de Boko Haram, à bord de véhicules dont un engin blindé", selon le gouvernement.Le 29 novembre 2018, les présidents des quatre Etats riverains du lac Tchad, Nigeria, Niger, Tchad et Cameroun, avaient demandé "le soutien" de la communauté internationale contre les islamistes de Boko Haram.